Grâce et féminité...

lundi 27 juillet 2009

Dour Festival

Il m'est arrivé plein de choses rigolotes au festival de Dour, enfin j'imagine parce que j'ai beaucoup ri! La plupart étant absolument incompréhensible, inracontable voire oubliée, voici quelques souvenirs plic ploc de ces 5 jours.

D'abord, notre entrée au pays des Schtroumpfs après au moins 20 bornes de marche chargées comme des baudets qu'on en avait des bras jusque par terre en arrivant...


Quand on se disait plein de jolies choses mignonnes et poétiques au matin...



Quand on marchait avec des bottes, des palmes ou des patins à roulettes invisibles pour voir si ce serait pas plus facile qu'avec des pieds...


Quand j'ai dormi comme une vieille lamentable pendant le concert des Wampas (je sais: "Nuuuuuulleuh!")...


Quand on se racontait sans aucune pudeur, en mangeant, nos vies intestinales et nasales...



Et surtout -même si ça a pas l'air d'un vrai souvenir- les toilettes piégées par des flamands joueurs de ukulélé qui te bondissent dessus en beuglant alors que tu vas déjà braver tous les dangers pour faire pipi!

4 commentaires:

  1. C'est vrai que le coup des flamoutchs qui surgissent des toitoi, ça paraît un tantinet surréaliste avec le recul :)

    RépondreSupprimer
  2. Pourquoi je ne suis jamais sur tes dessins ? :'(
    Mère indigne !

    RépondreSupprimer
  3. c'est pas toi qui dors dans le sac rouge ?

    RépondreSupprimer
  4. Nan, c'est P'tit Fred. Sylvain, il dormait dans sa tente (il fallait dormir avec nous, chouchou! allez, prochaine fois, promis, je te dessine!)

    RépondreSupprimer

Une erreur est survenue dans ce gadget