Grâce et féminité...

vendredi 29 janvier 2010

L'effet Kisscool


Je crois que je pourrais ajouter à la liste de mes super pouvoirs qui servent à rien la faculté de m'auto-amuser...


Prenons cette situation simple:





(Quand même, non?)





Et me voilà partie pour un quart d'heure!


Ça, c'est le premier effet Kisscool.




Le deuxième effet Kisscool, c'est quand je me rends compte qu'en fait, plus personne ne rigole depuis bien longtemps (Dieu sait s'ils ont seulement ri à un moment!)


Et c'est reparti pour un quart d'heure!

La reine du bide.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Une erreur est survenue dans ce gadget