Grâce et féminité...

mardi 19 mars 2013

Donc, être indépendant complémentaire, c'est...

(Bon, riche pour moi, ça veut dire pouvoir s'acheter du jambon Herta...)




























Voilà comment, grâce à un système qui n'encourage absolument pas les gens qui se cassent la nénette sur leur temps libre en ayant déjà un job à temps plein, on se rend compte que rester sur son cul à ne rien faire est en fait l'option la plus intéressante.

5 commentaires:

  1. Tout à fait d'accord ^_^ voilà pourquoi j'envisage de plus en plus de vivres aux USA, un pays où si tu bosses on te félicite et on t'encourage!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un pays où tu peux te faire virer à tout moment et avec aucune couverture sociale. Super!

      Supprimer
  2. J'adore ton humour! Et les illustrations sont trop mimi! ^^

    RépondreSupprimer
  3. J'aime beaucoup ta vision des choses... C'est triste, mais tu arrives au moins à nous faire sourire ;)

    RépondreSupprimer
  4. Mouarf ... je vais donc passer mon tour ! oO !
    Fini le jambon Herta alors ? xD

    RépondreSupprimer

Une erreur est survenue dans ce gadget